• LE SOIR DU 19 FEV 2014



    Actualités : Prise en charge des cancéreux en radiothérapie
    L’Algérie doit disposer de 40 appareils pour être aux normes


    Selon le ministre de la Santé, les délais d’attente pour les rendez-vous des séances de radiothérapie seront réduits à deux semaines à partir du mois de juin prochain. Or, selon des spécialistes, ceci est «impossible». L’Algérie qui dispose actuellement de 19 appareils de radiothérapie est loin des normes internationales qui recommandent un appareil pour une population entre 600 000 à 1 million d’habitants.

    Salima Akkouche - Alger (Le Soir)
    Hier matin, la salle d’attente du service de radiothérapie du CPMC, Alger, est pleine de malades qui attendent leur tour. Ils sont venus, disent-ils, la peur au ventre d’être refoulés pour une deuxième journée.
    «Avant-hier, (dimanche ndlr), les manipulateurs ont observé une journée de protestation, hier, la machine est tombée en panne, et aujourd’hui, seule une machine fonctionne. J’ai déposé mon carton bleu depuis 7h et j’attends mon rendez-vous de 13h en espérant qu’on m’appelle pour faire ma séance de radiothérapie», raconte une dame qui dit souffrir d’un cancer de la mâchoire et qui est à sa 20e séance. Un malade se retourne vers la dame et l’assure que les machines fonctionnent. Ce dernier dit avoir fait sa séance la veille aux environs de 19h. Là où le bât blesse pour les malades cancéreux c’est d’obtenir un rendez-vous pour une radiothérapie.
    Le service du CPMC souffre de la surcharge et les appareils fonctionnent au-delà de leurs capacités. Ce service prend en charge 140 malades par jour et n’arrive toujours pas à réduire les listes d’attente. «Nous travaillions de 7h du matin jusqu’à 19h et depuis l’arrivée de la nouvelle chef de service, Pr Oukrif, elle a décidé de rajouter une nouvelle brigade de 19 h à minuit. Nous prenons en charge 50 malades de plus et nous avons réussi à réduire les rendez-vous du traitement de six mois à 2 semaines», a souligné M. Bouakkaz, manipulateur.
    Mais malgré les efforts du personnel et sa volonté de bien faire, le service est au bord de l’explosion et les rendez-vous s’étendent sur plusieurs mois voire des années pour certains types de cancers notamment celui du sein. Le problème ? Le manque du centre anticancer. A quand la fin de ce cauchemar pour des milliers de malades ? Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière s’attend à réduire les délais des rendez-vous des séances de radiothérapie à deux semaines d’ici le mois de juin prochain. Illusion ? Tout pense à le croire. Le professeur Mahioum Amokrane du service de radiothérapie du CPMC est catégorique : «Réduire les délais de rendez-vous à deux semaines d’ici le mois de juin, même avec l’ouverture de nouveaux centres, est impossible, je défie quiconque».
    Selon ce professeur, les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’Algérie enregistre 48 000 nouveaux cas de cancer annuellement. 70% d’entre eux nécessitent une radiothérapie. Selon l’Agence AIEA, les normes sont un appareil pour 600 000 à 1 million d’habitants.
    L’Algérie pour qu’elle soit aux normes doit disposer de 40 machines de radiothérapie. Or, le nombre de machines de radiothérapies fonctionnelles sur le territoire national est de 19 entre les services publics et privés. Ainsi le CPMC dispose de 3 machines, Aïn Naâdja 2, Blida 3 et 2 du secteur privé, Ouargla 2, Constantine 1 et 2 du secteur privé, Oran 1, Messerghine 2 sur 3 machines fonctionnent. 6 autres centres anti-cancer dans les wilayas de Annaba, Tizi-Ouzou, Tlemcen, Sétif, Batna et Sidi-Bel-Abbès devront être opérationnels au cours de ce premier trimestre.
    Le professeur Mahioum est cependant, pessimiste. Selon lui, seulement deux centres, Sétif et Batna, ont la chance d’être réceptionnés d’ici le mois de juin. Le reste le sera probablement en 2015.
    La solution ? Ce professeur propose trois options à savoir, le transfert de ces malades à l’étranger, établir des conventions avec le privé ou équiper rapidement les services qui sont en attente depuis plusieurs années.
    S. A.

    « ALGERIE NEWSLE SOIR DU 19/2/14 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :