• DOSSIERS DES LOGEMENTS DE FONCTION

    Par DDK | 10 dec 15

    TIZI-OUZOU TRAITEMENT DES DOSSIERS DES LOGEMENTS DE FONCTION DE L’ÉDUCATION OCCUPÉS PAR DES TIERS

    Une trentaine de jugements de justice à appliquer

    Le dossier des logements de fonction aux mains d’indus occupants, dans le secteur de l’éducation au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, avance encore. La justice qui se penche sur de nombreux cas, suite à plusieurs plaintes déposées par la tutelle, a déjà délivré une trentaine de jugements pour la récupération des logements, parmi lesquels un millier au moins ont été recensés à travers la wilaya. 

    Cette opération de récupération des logements de fonction occupés par des tiers a été entamée il y a un peu plus d’une année à Tizi-Ouzou. Ce recensement initié dans le cadre de cette même dynamique de récupération du patrimoine, a, d’ailleurs, permis de mettre à nu de nombreux cas de personnes totalement étrangères au secteur de l’éducation, mais qui ont «hérité» de ces logements de fonction. Au niveau de Tizi-Ouzou, la direction de l’éducation a recensé un millier de logements de fonction aux mains d’indus occupants. C’est ce qu’a tenu à rappeler, hier, le secrétaire général à la direction de l’éducation, M. Karim Amira. Des retraités du secteur de l’éducation qui n’ont pas remis les clés après avoir achevé leurs années de travail, mais aussi des héritiers de ces derniers dans d’autres cas, ou encore des personnes ayant acheté ces logements à leurs propriétaires initiaux. Dans un premier temps, la direction de l’éducation s’est contentée d’envoyer des correspondances aux occupants de ces logements, mais aussi pour les APC pour ce qui est des logements au niveau des écoles primaires, dont la gestion revient aux autorités locales. Une opération qui a, d’ailleurs, permis de récupérer une cinquantaine de logements, selon la même source. Des mises en demeure ont, par la suite, été envoyées aux personnes n’ayant pas marché dans cette logique de récupération du patrimoine, affiliées au secteur de l’éducation. Actuellement et après avoir été saisie, «la justice a rendu pas moins d’une trentaine de jugements», soutient M. Amira. «Des jugements qui ne vont, cependant, pas être exécutés qu’après établissement du fichier national des occupants afin de savoir s’ils ont bénéficié de logements, sinon, l’application sera gelée jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée à leur cas», dira le même représentant de la direction locale du secteur de l’éducation. Une manière, ajoute-t-il, «de ne pas les pénaliser, notamment après ce qu’ils ont donné au secteur. On ne va pas les chasser avant que leur situation ne s’assainit, puisque ce gèle ne concerne que les occupants appartenant à la famille de l’éducation». Dans le même sillage, il souligne que parmi les cas recensés dès le départ et ceux dont les dossiers sont actuellement entre les mains de la justice, la majorité sont «des logements de fonction rattachés aux établissements scolaires». Pour lui, plus de 90% des cas recensés concernent ce même cycle. Le secrétaire général profite de l’occasion afin de relever et déplorer, par la même, un certain manque de coopération de la part de certaines APC qui ne font pas tout ce qu’il faut, pour justement récupérer ces biens et permettre, ainsi, de les réaffecter à qui de droit.

    Tassadit Ch.

     

    « Prime de retraite /Elbilad du29/11/15Cures thermales / communiqué décembre 2015 »

  • Commentaires

    1
    mima
    Mardi 25 Octobre 2016 à 22:47

    Je ne comprends pas pourquoi devrait on leur attribuer des logements se sont des gens aisés qui possèdent des biens ses héritiers n'ont aucune relation avec le secteur y en a pour qui leurs parents enseignants ou meme grands parents sont décédés depuis longtemps llah yerhem 

    et ils profitent car pour eux c une maison en plus je parle en connaissance de cause 

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :